Phillip Surrey RCA 1910-1990


Biographie

La carrière artistique de Philip Surrey débuta alors qu’il avait tout juste seize ans, lorsqu’il fut engagé comme illustrateur par la revue Western Home Monthly de Winnipeg. Natif de Calgary, il s’installa un peu plus à l’est en 1926 pour étudier à l'École d’art de Winnipeg, où Lionel L. Fitzgerald dispensait son enseignement. En 1930, il suivit les cours de l'École d’art de Vancouver, sous la direction de F. Varley et de J. Macdonald jusqu’en 1936, date à laquelle il traversa le continent pour tenter sa chance à New York et s’inscrire à l’Art Student’s League. Une fois dans la métropole américaine, F.V. Dumont et Alexandre Abels lui servirent de mentor.

Il fut en définitive séduit par Montréal et en fit son port d’attache jusqu’à la fin de ses jours. En 1937, il trouva un emploi comme préposé à l’illustration pour le Montreal Standard, le Weekend Magazine et le Montreal Star. C'est également dans cette ville qu'il découvrit l’œuvre de l’artiste barbadien Goodridge Roberts et son coup de pinceau sûr et net. Philip Surrey a souvent peint des paysages urbains ou bucoliques et ses scènes de nuit ont fait sa réputation. Il maniait à la fois l'huile, l’aquarelle, le pastel et plusieurs autres techniques, selon le sujet et la composition. Ses toiles furent exposées dans plusieurs galeries à travers le monde et dans divers musées au Canada. De 1938 à 1963, ses peintures ont été exposées au Musée des beaux-arts de Montréal. Il inaugura également une exposition solo au Musée du Québec en 1966 et au Musée d'art contemporain de Montréal en 1971. Philip Surrey eut également l’honneur d’entrer à l'Académie royale des arts du Canada.


Oeuvres de l'artiste