Marc Siméon 1964-


Biographie

Immédiatement reconnaissables, les portraits en couleurs de Marc Siméon sont empreints d’une séduction particulière, et il est facile de se perdre dans le regard pénétrant de l’un ou l’autre de ses sujets. Les personnages de ses tableaux sont souvent des Autochtones du Québec. Non seulement il représente ses fascinants personnages avec une technique confondante, mais il procède à une recherche minutieuse sur ces derniers. Selon ses dires, il ne se limite pas à faire le portrait de quelqu’un, il représente une vie et une culture. Un artiste de ses amis l’ayant invité à Waswanipi en 1990, il s’est beaucoup intéressé aux cultures autochtones de Pointe-Bleue. Depuis, il a réalisé plusieurs expositions collectives et individuelles, très souvent avec un soutien et un parrainage gouvernementaux, proposant au public un aperçu rénové de la vie des Autochtones.

Né en 1964 dans la petite communauté de Mashteuiatsh au Lac-Saint-Jean (Québec), Marc Siméon a commencé à peindre à l’âge de 18 ans. Essentiellement inspiré par des artistes américains contemporains, créateurs d’œuvres instinctives et gestuelles, comme Kline, Rothko et Pollock, il a étudié les arts visuels en atelier au Collège de Sept-Îles et à Chicoutimi. Il a souvent suivi les critiques post-modernes qui ont suscité son intérêt pour le structuralisme et le poststructuralisme. Par la suite, cela devait le conduire aux théoriciens modernes de la psychologie qui lui ont ouvert les portes de l’« inconscient collectif » et l’amenant ainsi à explorer les « pathologies variables de la normalité ». Ses interrogations concernant le comportement humain l’ont amené à réaliser sa première exposition en solo en 1990, Massa Confusa, bien reçue par le public comme par les médias.

Le fait qu’il ait fouillé la vie de ses sujets et de leurs ancêtres explique en partie l’accueil chaleureux que lui ont réservé les Autochtones, les Canadiens et les autorités publiques. Ce questionnement confère à son œuvre une impression d'authenticité, impossible à falsifier. En matière de style, on reconnaît instantanément les couleurs intenses et l’impression tridimensionnelle de ses sujets. Outre ses nombreuses expositions, l’œuvre de Marc Siméon a été reproduite sous forme d’affiches, de calendriers, de cartes de voeux, et même de couvertures de magazines. Il occupe désormais une place importante sur le marché de l'art canadien.


Oeuvres de l'artiste