Albert Rousseau 1908-1982


Biographie

Albert Rousseau, jugé l’un des meilleurs peintres-paysagistes du Québec, se classe dans la même catégorie que René Richard et Léo Ayotte. Il a toujours cru en la nécessité de travailler constamment son art afin d’évoluer comme artiste; il a d’ailleurs déclaré une fois à un journaliste, « Nous signons notre arrêt de mort le jour où nous cessons d’évoluer. »

Albert Rousseau a pleinement vécu sa vie. Né au Québec en 1908, dans la petite ville de Saint-Étienne-de-Lauzon, il se passionna très vite pour l'art et, dès 1925, s'inscrivait à l'École des beaux-arts de Québec, où il rencontra certains de ceux qui allaient devenir ses amis pour la vie. Afin de payer ses frais de scolarité, il commença à travailler dans un hôtel, où il resta jusqu'à la retraite en 1965.

En 1931, son diplôme en poche, Albert Rousseau cherchait toujours un point d’ancrage dans son parcours artistique. Il avait commencé par peindre sa famille, la réalité et les images gestuelles, mais trouva son inspiration dans les paysages et les quartiers anciens. Il peignait d’après observation, ou faisait un croquis préliminaire pour ensuite ajouter la couleur à l’atelier, où il lui arrivait de travailler sur dix toiles simultanément. C’est là que prenaient vie ses compositions. Il tenait également des réunions hebdomadaires et des ateliers dans son studio. Albert Rousseau et nombre de ses amis artistes, tel le peintre Marc-Aurèle Fortin, se rassemblaient, autour de vins et fromages, pour créer, discuter d'art, et faire des projets d’exposition. En 1950, pour démontrer l’évolution de la peinture dans la province depuis 1834, le Musée d’art de Québec organisa une rétrospective des oeuvres de 37 artistes, dont Albert Rousseau. Cet événement suscita un grand intérêt pour l'artiste et la reconnaissance ainsi acquise lui permit d’exposer lors de plusieurs manifestations au Canada.

En 1964, invité à enseigner dans trois universités du Québec, il trouva enfin une source de revenus lui permettant de se retirer de l’hôtellerie l'année suivante. En 1966, il se rendit à Paris, un rêve de longue date. Les voyages constituaient pour lui un moyen de renouveler son inspiration et il voyagea au cours de sa vie au Mexique, aux États-Unis, aux Antilles, en Espagne et en Angleterre.

Depuis 1963, il organisait des expositions à Saint-Étienne, où un vieux moulin à vent sur le point d'être démoli avait attiré son attention. Il finit par l’acheter en 1971 pour le rebaptiser Le Moulin des Arts et en faire un lieu de rencontre pour des centaines d'artistes invités à y exposer leurs œuvres chaque année. Albert Rousseau exposa non seulement au Moulin des Arts, mais partout au Canada, à Paris et à New York.


Oeuvres de l'artiste