Jean Paul Jérome RCA 1928-2004


Biographie

Né le 19 février 1928 à Montréal, Jean-Paul Jérôme étudie à l’École des beaux-arts de Montréal de 1943 à 1950. Il étudie les techniques de la fresque dans l'atelier de Stanley Morel Cosgrove.

En février 1955, il lance avec Fernand Toupin, Louis Belzile et Rodolphe de Repentigny ( Jauran ) le premier manifeste des Plasticiens, où il est écrit que les faits plastiques doivent être considérés comme des « fins en soi ». La même année a lieu l’exposition Espace 55, au Musée des beaux-arts de Montréal, qui donne à la peinture plasticienne sa première heure de gloire et son baptême du feu. Dix ans plus tard, le plasticisme montréalais connaît une autre heure de gloire avec la présence de Guido Molinari et de Claude Tousignant à l’exposition The Responsive Eye, tenue au Museum of Modern Art de New York, qui rassemble des artistes en provenance de dix-huit pays.

Le triomphe est tel que l’année suivante, dans la revue Vie des Arts, la théoricienne Fernande Saint-Martin résume la décennie 1955-1965 par ce mouvement pictural proprement original, le Plasticisme, qui prend la relève de l’automatisme et qui fait de cette ville ( Montréal ) un centre dynamique s’imposant sur la scène de l’art international.

Durant ces dix années, le plasticisme connaît une évolution marquée dans l’esprit de la théorie moderniste que développe alors Clément Greenberg à New York; plusieurs seront tentés d’y lire un progrès systématique de la peinture vers son auto-référentialité.


Oeuvres de l'artiste