Normand Hudon 1929-1997


Biographie

Né à Montréal en 1929, Normand Hudon devient l'un des caricaturistes les plus connus de l'histoire québécoise. Son existence avait pourtant pris un tout autre tournant, lors de ses études scientifiques de 1944 à 1946 à l'école Saint-Viateur. Il a tout juste seize ans lorsqu'il parvient à vendre quelques-uns de ses dessins à La Presse, un quotidien montréalais diffusé dans l'ensemble du Québec. L'année suivante, le jeune artiste s'inscrit à l'École des beaux-arts de Montréal. Non seulement il est accepté, mais il saute la première année. Il y reste deux ans, avant d'exposer ses travaux au Musée des beaux-arts de Montréal.

En 1948, il obtient un emploi permanent comme caricaturiste pour La Patrie et le Petit Journal. Il décide alors de s'installer à Paris pour étudier la peinture et le dessin avec Fernand Léger à l'Académie de Montmartre, où il fait la connaissance de Pablo Picasso. En 1951, il revient chez lui à Montréal pour travailler comme caricaturiste. Et au cours des années suivantes, il continue à exposer et il finit par se marier. Il commence à travailler, en 1958, comme caricaturiste pour Le Devoir, avant de passer à La Presse, en 1961.

Normand Hudon touche à différentes techniques, il fonde même un magazine humoristique appelé Le Poing, et une école de dessin portant son nom (1970). Par ses mots d'esprit et ses images humoristiques—faisant désormais partie de la culture populaire québécoise—jusqu'à sa mort en 1997, Normand Hudon remplit son existence de créations et d'expositions, sans pour autant renoncer aux discussions politiques enflammées.


Oeuvres de l'artiste