Gertrude Eleanor Cutts ARCA 1858-1941


Biographie

Lorsqu’elle arriva en 1891 au Canada, en provenance de son Angleterre natale, Gertrude Spurr Cutts était une artiste accomplie. Au début du siècle dernier, les titres de plusieurs de ses œuvres indiquent qu’elle a effectué de nombreux croquis en parcourant l’Ontario, y compris Halliburton, Thorold ou encore St. Catharines. Ses compositions florales sur fond pratiquement abstrait, avec leurs proportions parfaites, leurs éclosions généreuses et leurs détails d’inspiration italienne s’avèrent exceptionnelles en ce qu’elles marient avec brio l’esthétique d’un âge révolu et les exigences fonctionnelles de l’art moderne. Ses tableaux et aquarelles rendent hommage aux travailleurs et aux habitants du Canada, tout comme ils représentent une collection fascinante de perceptions du lieu. « J’espère qu’ils ont permis aux Canadiens comme aux visiteurs de percevoir la beauté qui les entoure » déclarait l’artiste. Ses travaux continuent de comporter des sujets gallois et anglais, notamment les ruines de l’abbaye de Tintern dans la vallée du même nom. Il s’agit d’un tableau typique de son oeuvre, où les ruines et chaumières rustiques se retrouvent dans des paysages pittoresques, rappelant le peintre anglais John Constable. Après son mariage avec l’artiste torontois William Cutts, en 1909, le couple vécut et travailla de nombreuses années à St. Ives, sur la côte de Cornouailles, en Angleterre.


Oeuvres de l'artiste