Stanley M Cosgrove RCA 1911-2002


Biographie

Décédé en 2002, Stanley M. Cosgrove reste néanmoins dans toutes les mémoires. Il s’agit probablement de l’un des artistes les plus déterminants du Canada; de la classe des Riopelle, Thompson et Molinari. L’œuvre de Cosgrove se caractérise par sa pérennité, hors des tendances de l'art contemporain. Son langage visuel se fonde sur une formation approfondie dans plusieurs techniques. Il utilise les lignes et les couleurs simples et délicates pour représenter son sujet avec exactitude. Étant enfant, il avait l’habitude de reproduire les images des magazines. De 1928 à 1936, il étudia la peinture à l’École des beaux-arts de Montréal sous la direction de Charles Maillard, Henri Charpentier et Joseph Saint-Charles. Il eut même la chance de travailler avec le célèbre Edwin Holgate à la Société des arts de Montréal. C’est en 1939 qu’il exposa pour la première fois en solo. Fortement influencé par Georges Braque et Georges Rouault, il obtint une bourse du Québec pour se rendre en Europe, mais, la Seconde Guerre mondiale venant d’éclater, il décida de se rendre au Mexique. Une fois là-bas, il suivit les cours de l’Académie San Carlos et s’initia à la technique de la fresque. Il étudia la nature morte, les paysages et les scènes de rue. En plus de s’adonner à la peinture, il s’intéressa également au dessin. Cette dernière activité représentait à ses yeux la clé de l’imagination et la récompense de son travail incessant. En 1944, il revint au Canada et continua de peindre des paysages. Il s’essaya même aux portraits, lesquels allaient devenir sa marque de commerce. Il mit à contribution sa formation en technique de fresque pour réaliser des tableaux de forêts, un autre de ses sujets favoris. La même année, il commença à enseigner à l’École des beaux-arts de Montréal où, jusqu’en 1970, il servit de mentor à nombre de jeunes artistes. Pour être un bon professeur, il importe d’être un étudiant appliqué. Ainsi, Cosgrove n’a jamais cessé de se former et la carrière de grands maîtres (Cézanne, à titre d’exemple) l’a parfois guidé dans son parcours. Au cours de son impressionnante carrière, Stanley M. Cosgrove réalisa plusieurs expositions individuelles, mais également avec d’autres artistes du calibre de Pellan, Roberts et Borduas. Son œuvre connut une grande renommée internationale, en particulier grâce à la diversité de ses techniques. Il exposa non seulement dans nombre de galeries à l’étranger, mais également à l'Académie royale des arts du Canada, de 1950 à 1954, et au Musée des beaux-arts de Montréal, de 1936 à 1964. Ses peintures sont passées par tous les musées canadiens et par le Musée d’art moderne de New York. Ses toiles, loin de correspondre à une mode passagère, sont intemporelles.


Oeuvres de l'artiste