Joanne Corno 1952-


Biographie

En contemplant une toile de Corno, les expressions suivantes viennent immédiatement à l’esprit : énergie explosive, passion effrénée et attitude défiante. Par une maîtrise de la lumière, des ombres et des couleurs, Corno parvient à reproduire la vie dans ses toiles imposantes. Ses œuvres arrêtent le spectateur et lui communiquent l’émotion qui les imprègne. Grâce à un coup de pinceau profondément énergique et sans l’ombre d’une inhibition, les torses puissants, les lèvres pulpeuses et les fesses semblent se projeter hors du cadre. La revue d’art new-yorkaise ArtSpeak la décrit comme une « expressionniste contemporaine dotée d’une sensibilité tapageuse et postpop ». Corno occupe la totalité de la toile, en créant une oeuvre originale qui évoque les portraits de Warhol et les torses de Michel-Ange avec une touche rappelant la spontanéité de Pollock. Aux dires de l’artiste : « La vie est remplie de contradictions ». Une façon d’exprimer ses opinions à l’emporte-pièce et une franchise qui, sans l’ombre d’un doute, se retrouvent dans ses peintures jouant sur un monde paradoxal : « tendre et violent », « minutieux et imprévu », « délicat et fort. » Une telle passion a assuré sa réputation au Canada, sans que cela lui suffise. En 1992, cherchant à se dépasser, elle s’est installée à New York. Abandonnant la sécurité, elle s’est retrouvée dans une ville où personne ne la connaissait. Aujourd’hui, elle compte parmi les artistes les plus cotés de la métropole. Elle a exposé en groupe et en solo de New York à San Diego, en passant par Vancouver, Boston, Toronto, Philadelphie et Paris.


Oeuvres de l'artiste