Léon Bellefleur RCA 1910-2007


Biographie

En 1916, tout juste âgé de six ans, Léon Bellefleur découvrit l'art. Il commença dès lors à dessiner et à peindre les paysages alentour, comme les natures mortes trouvées autour de la maison. Au fil des années, l'art laissa place à une carrière d'enseignant. Il obtint en 1929 un diplôme de l’École normale Jacques Cartier et enseigna à Montréal durant vingt-cinq ans. Malgré sa réussite dans l’enseignement, Léon Bellefleur ne renonça jamais à son amour pour l'art. Il fit, à de nombreuses reprises, des portraits remarquables de son épouse Rita et de ses cinq enfants, et participa même à des excursions de peinture tous les étés dans les Laurentides. En 1938, il fit une rencontre marquante, celle de Lucien Morin, qui lui fit connaître le milieu artistique montréalais, ce qui attisa la passion de ce jeune artiste et l’incita à produire. Aux alentours de 1943, il devint membre de la Société d’art contemporain et fit la connaissance de plusieurs autres peintres, participant aux expositions collectives, y compris une exposition où ses peintures côtoyaient celles des enfants auxquels il enseigne. En 1947, il publie Plaidoyer pour l’enfant, rassemblant des dessins d’enfants. Inspiré par Klee, Kandinsky et Miró, Léon Bellefleur resta néanmoins fidèle à ses propres idées, évoluant vers l’« automatisme dirigé ». Ses toiles lui valurent le premier prix de peinture moderne à l'exposition du printemps du Musée des beaux-arts de Montréal. Arrivé au point où il présentait ses œuvres au niveau international, il décida, en 1954, de quitter l'enseignement pour se consacrer à la peinture. De 1954 jusqu’en 1965, Bellefleur fit des allers-retours entre Paris et Montréal pour finalement s’installer en France, un rêve de longue date. Reconnu en tant qu’artiste, il bénéficia d’une bourse du Conseil des Arts du Canada et fut invité à représenter le Canada dans une exposition collective au musée Guggenheim de New York. En 1965, de retour au Québec, il se consacra à la peinture et réalisa des expositions personnelles à Montréal, Paris, Ottawa et Québec. Trois ans plus tard, le Musée des beaux-arts du Canada organisa une rétrospective de son oeuvre, une étape importante dans la consécration de ce peintre comme l’un des plus grands artistes canadiens de son temps. Au début des années soixante-dix, il exposa ses toiles à Londres et au Danemark, tout en continuant à exposer au Canada. En 1985, il avait à son actif trente-cinq expositions solos et, deux ans plus tard, l’Université Concordia lui décerne un doctorat honorifique. Autre honneur accordé à ce grand artiste : son intronisation à l'Académie royale des arts du Canada (ARC), en 1989. Pendant de nombreuses années, Léon Bellefleur continua de peindre et d’exposer longtemps en faisant des gouaches jusqu'en 2005. Le doyen des peintres québécois à 97 ans, s'est éteint en février 2007. L'artiste souffrait d'Alzheimer depuis quelque temps, mais il a été emporté par une pneumonie.


Oeuvres de l'artiste