Michel Belleau 1960-


Biographie

Aux côtés des nombreux autres créateurs, Michel Belleau étonne par ses œuvres récentes. Si Belleau n'est connu que de certains, voilà bien une vingtaine d'années qu'il peint, inspiré par sa grande passion pour la musique. Ses tableaux, travaillés en couches, parfois avec ajout de collages, reflètent son amour de la musique. Il en résulte donc un jeu de couleurs plus claires ou même vives, contrastant avec des ombres ou des segments sombres, un peu comme une mélodie de jazz tantôt joyeuse et enlevante, tantôt triste ou dramatique. C’est le jazz qu'il affectionne plus particulièrement, semble-t-il. « Chaque toile est donc un petit monde en soi — univers chaud et intime qui n'en constitue pas moins une fenêtre ouverte sur des horizons plus larges », indique Jules Arbec, en commentant le travail de Belleau lors d’une récente exposition de l’artiste. Si sa nouvelle production est plus abstraite et semble modulée par les mouvements d'une partition, il n'en a pas toujours été ainsi. Comme bien des artistes peintres, Michel Belleau a débuté par le paysage, puis s'est intéressé à l'estampe. Mais c'est le thème de la musique qu'il a choisi de poursuivre dans son approche. Bien qu'il ait délaissé le figuratif, presque toutes ses peintures incorporent des instruments de musique. « À la fin des années 1990, son approche se transforme radicalement et son champ d'exploration plastique franchit une étape cruciale. Sa peinture ne tente plus de reproduire la musique, elle devient musique! » d'expliquer l'auteur Robert Bernier dans La Peinture au Québec depuis les années 1960. On peut donc dire que, si l'on regarde attentivement, ces toiles nous chantent sa passion et son amour pour la musique...


Oeuvres de l'artiste